section header FR 1


Une approche dynamique et axée sur les données pour les enquêtes sur les SPFA – Réaliser plus avec moins
Daniel Griffiths, Jeffrey Hale, Toni Mehraban, Thomas Drachenberg
Parsons
L'objectif de cette présentation est de présenter des stratégies de caractérisation rapide des sites, des méthodes optimisées de collecte et de gestion des données, des outils innovateurs d’analyse des données sur les SPFA, et des concepts de communication avancés utilisant des ensembles jeux de données de sites réels pour fournir au public des moyens réels pour faire avancer ses propres projets.  
Abstract

Les substances perfluoroalkyles et polyfluoroalkyles (SPFA) sont une catégorie de nouveaux contaminants qui ont attiré l’attention des médias et des politiciens ces dernières années aux États-Unis et au Canada. L’Environmental Protection Agency des États-Unis n’a pas encore promulgué de normes nationales pour ces composés et, au lieu de normes nationales, les États adoptent leurs propres exigences. Parsons mène de nombreuses enquêtes sur les SPFA à l’intention des clients du Département de la défense (DoD) et de partenaires industriels aux États-Unis afin de répondre aux exigences de chaque État. Les enquêtes ont porté sur les sites où des mousses à formation de pellicule aqueuse (AFFF) ayant un chaînon à huit atomes de carbone ont pu être utilisées ou déversées pendant les opérations historiques de lutte contre les incendies, sur des installations industrielles où les SPFA ont été utilisées pour produire des produits commerciaux, et sur des sites d’enfouissement où des SPFAS contenant des matériaux ont été préalablement éliminées. Les principaux objectifs de ces enquêtes sur les SPFA sont la définition des répercussions des SPFA sur les milieux naturels (sol, eaux souterraines, eaux de surface, etc.), l’évaluation des voies de migration possibles des SPFA entre les zones sources et les récepteurs en aval, et l’identification des répercussions potentiellement inacceptables et de voies de risque potentiellement imminentes. Ces objectifs sont compliqués par des recherches et des objectifs correctifs souvent flous ou indéterminés et par des lacunes actuelles dans les méthodes d’analyse approuvées et disponibles sur le marché pour détecter et quantifier une partie importante de l’univers des SPFA de plus de 4700 composés.

La nature et l’étendue des composés de SPFA sont directement liées à leurs mécanismes de libération (par exemple, pulvérisation de mousse de lutte contre les incendies, dispersion aérienne d’une installation industrielle, déversements d’égouts ou infiltration d’une décharge) qui interagissent avec les éléments physiques du modèle conceptuel du site (MCS) (par exemple, utilisation du sol, topographie, hydrologie, stratigraphie, mécanismes de migration, et voies de transport). Les propriétés uniques des SPFA influent davantage sur leur sort et leur diffusion. Par conséquent, on obtient des connaissances et des précisions en combinant un MCS en 3D robuste avec une connaissance des caractéristiques de la libération et de transport des SPFA. Le MCS est achevé et raffiné au moyen du processus triade de planification systématique, de stratégies de travail dynamiques et de technologies de mesure rapide, ce qui permet une collaboration en temps réel avec les intervenants en ce qui concerne la poursuite des enquêtes ou l’atténuation rapide des risques, comme les systèmes de traitement au point d’entrée ou les mesures d’enlèvement des sols. La complexité perçue des SPFA peut être transformée en une vision approfondie en exploitant la variété de composés des SPFA et leurs propriétés uniques, comme la solubilité, la sorption différentielle, le manque de volatilité et la réticence au moyen d’une nouvelle analyse.

Ces points de vue et ces gains d’efficacité sont démontrés par l’expérience acquise dans divers sites industriels et du DoD où le rejet des SFAS est associé à l’utilisation de mousses de lutte contre les incendies contenant du fluor, à la fabrication industrielle de SPFA ou de produits contenant des SPFA, et au lessivage dans les décharges où des matières contenant des SPFA ont été éliminées. La caractérisation accélérée et la communication des résultats sur ces sites ont permis de définir rapidement les répercussions inacceptables et de mettre en œuvre des systèmes d’atténuation comme le traitement au point d’utilisation des puits d’approvisionnement en eau touchés. Ce paradigme accéléré d’identification et d’atténuation des risques a éliminé les répercussions inacceptables dans de nombreux sites et amélioré la santé publique beaucoup plus rapidement que par le passé. Des stratégies de caractérisation rapide des sites, des méthodes optimisées de collecte et de gestion des données, des outils innovateurs d’analyse des données sur les SPFA, et des concepts de communication avancés seront présentés à l’aide de jeux de données de sites réels pour fournir au public des moyens réels pour faire avancer ses propres projets.

Daniel Griffiths, directeur des infrastructures et directeur technique des services gouvernementaux, Parsons
Daniel Griffiths apporte une solide formation en sciences géologiques et une vaste expérience sur une grande variété de projets, portant sur la délimitation rationalisée des sites et sur la conception et la mise en œuvre novatrices de remèdes. Depuis plus de 20 ans, il conçoit et met en œuvre des plans d’enquête et des solutions facilitées de restauration dans les sites industriels et du DoD des États-Unis. Il se spécialise dans la gestion de sites complexes hautement prioritaires touchés par les solvants chlorés, les métaux, les constituants explosifs et les nouveaux contaminants (SPFA et 1,4-dioxane). Ses projets antérieurs comprennent la sélection de remèdes et la conception et l’installation d’applications d’assainissement in situ pour traiter divers contaminants dans les aquifères non consolidés et rocheux dans des sites industriels et du DoD aux États-Unis.

Dan est l’auteur collaborateur de documents d’orientation sur l’assainissement in situ préparés par Parsons pour Air Force, le Environmental Security Technology Certification Program, et l’Interstate Technology and Regulatory Council (ITRC). Il est également directeur de l’infrastructure de Parsons pour l’assainissement de l’eau souterraine et directeur technique des services gouvernementaux de Parsons pour les enquêtes, la sélection des remèdes, la conception et la mise en œuvre. Enfin, Dan participe à des groupes de chefs de file de l’industrie comme l’ITRC et leur fournit un soutien technique et une autorité.

SPFA et sédiments contaminés : La prochaine frontière?
Daniel Opdyke, Jennifer Benaman, John Connolly, Betsy Henry
Anchor QEA, LLC
L'objectif de cette présentation est de comprendre l’impact de la détection des SPFA ou de l’acide perfluorooctanoïque (APFO) dans un site de sédiments contaminés existant, en mettant l’accent sur les impacts sur la caractérisation continue du site et sur le processus d’évaluation de rechange pour l’assainissement. On discutera notamment de la question de savoir si et comment on peut évaluer l’impact des solutions de rechange proposées sur les concentrations de SPFA.  
Abstract

Les SPFA font de plus en plus l’objet de règlements dans le monde. Les poursuites intentées dans de nombreux pays, les pressions exercées par le public et les incertitudes concernant le risque possible de cette catégorie de produits chimiques ont conduit les autorités de réglementation à envisager des règlements stricts (ou plus stricts) pour certaines SPFA, y compris l’acide perfluorooctanesulfonique (SPFO) et l’acide perfluorooctanoïque (APFO). Dans le cas des sites de sédiments contaminés, la détection soudaine de ces produits chimiques peut susciter des préoccupations et inciter à l’assainissement des sédiments, mais il peut y avoir des différences fondamentales par rapport aux approches d’assainissement utilisées pour les polluants classiques présents dans les sédiments, comme les biphényles polychlorés (BPC). Les caractéristiques de destin des SPFA auront une incidence sur les approches de caractérisation des sites et les technologies d’assainissement viables.

Cette présentation portera sur l’impact de la détection des SPFA ou de l’APFO dans un site de sédiments contaminés existant, en mettant l’accent sur les impacts sur la caractérisation continue du site et sur le processus d’évaluation de rechange pour l’assainissement. La pertinence des SPFA dépendra des niveaux détectés, des milieux préoccupants et des autres risques encourus sur le site. On discutera des questions importantes à prendre en considération et des facteurs à prendre en compte dans l’enquête d’assainissement, notamment les sources possibles de SPFA, la façon et/ou le moment d’évaluer éventuellement le risque des SPFA par rapport aux autres produits chimiques présents sur le site, ce qu’il faut considérer si les concentrations de tissus de poisson sont un sujet de préoccupation possible, et si les précurseurs devraient être au centre des préoccupations. Enfin, on discutera de la question de savoir si et comment on peut évaluer l’impact des solutions de rechange proposées sur les concentrations de SPFA. En particulier, cette discussion permettra d’examiner si les modifications apportées à l’assainissement actuel pourraient offrir un double avantage au traitement du contaminant original potentiellement préoccupant, en même temps que les SPFA, s’il a déterminé que les SPFA sont des contaminants potentiellement préoccupants.

Daniel Opdyke, ingénieur principal, Anchor QEA, LLC
Daniel Opdyke est un expert technique dans plusieurs domaines liés aux eaux de surface et aux eaux souterraines, y compris la conception de programmes de surveillance, la vérification, l’analyse et la visualisation des données, l’élaboration de modèles conceptuels, la conception et l’étalonnage de modèles statistiques et mécaniques, et la documentation et la présentation des résultats aux intervenants. Il a appliqué ces compétences à divers projets et disciplines, dont la disponibilité des eaux souterraines, le devenir et le transport des contaminants dans les eaux souterraines, la disponibilité des eaux de surface, la négociation des droits sur l’eau, l’eutrophisation des eaux de surface, le devenir et le transport des contaminants dans les eaux de surface, les interactions entre les eaux souterraines et les eaux de surface, la bioaccumulation chimique, les flux environnementaux et les entrées d’eau douce vers les estuaires. Plus récemment, Daniel a travaillé dans le domaine des SPFA, en comprenant leur devenir, leur transport et leur potentiel de bioaccumulation dans les systèmes de surface et d’eau souterraine.

Les substances perfluoroalkyliques et polyfluoroalkyliques dans les biosolides : Devons-nous nous en soucier?
Krista Barfoot et François Lauzon
Stantec Consulting Limited
L'objectif de cette présentation est de fournir une enquête sur les résultats récents des concentrations de SPFA dans les biosolides, sur la possibilité pour les SPFA de se déplacer dans le secteur alimentaire par l’application de biosolides, et l’évaluation des risques humains et écologiques associés aux SPFA dans les biosolides appliqués sur le sol. L’examen portera sur des études toxicologiques récentes, des normes et des lignes directrices réglementaires ainsi que sur les renseignements disponibles sur l’exposition aux SPFA de base.  
Abstract

À mesure que l’accent international sur les SPFA continue de s’élargir, on fait de plus en plus d’efforts pour étudier la présence de ces composés dans plusieurs types de milieux. Même si, au cours de la dernière décennie, les efforts d’enquête ont surtout ciblé les répercussions liées à l’utilisation de mousse de formage aqueux (AFFF) dans les sites de libération (comme les aéroports et les bases militaires), les préoccupations concernant la présence de SPFA dans le flux de déchets poussent de plus en plus les efforts d’enquête à évaluer les concentrations de SPFA dans les biosolides et le lixiviat de décharge. La présence de SPFA dans les biosolides est souvent considérée comme particulièrement problématique, car les études ont montré la possibilité d’absorption de SPFA dans les cultures. Toutefois, bien que l’évolution rapide du paysage réglementaire et les progrès des techniques d’analyse conduisent à des concentrations cibles de plus en plus faibles et à des niveaux de détection de plus en plus faibles pour les paramètres de SPFA, une évaluation objective de l’importance des concentrations observées jusqu’à présent dans les biosolides est souvent négligée. Étant donné que les SPFA sont présentes dans le monde industriel depuis de nombreuses décennies – et qu’on peut donc raisonnablement s’attendre à ce qu’il soit dans le flux de déchets pendant cette période – la présence de SPFA dans les milieux liés aux déchets devrait-elle être considérée par nature comme une source importante de contamination des SPFA qui nécessite un traitement ou une gestion supplémentaire?

Cette présentation fournir une enquête sur les résultats récents des concentrations de SPFA dans les biosolides, sur la possibilité pour les SPFA de se déplacer dans le secteur alimentaire par l’application de biosolides, et l’évaluation des risques humains et écologiques associés aux SPFA dans les biosolides appliqués sur le sol. L’examen portera sur des études toxicologiques récentes, des normes et des lignes directrices réglementaires ainsi que sur les renseignements disponibles sur l’exposition aux SPFA de base.

Krista Barfoot, directrice principale, Services environnementaux, Stantec Consulting Limited
Krista Barfoot compte plus de 23 ans d’expérience dans l’industrie, avec une grande expertise en planification stratégique des sites, en évaluation des risques, en évaluation de l’intrusion de vapeur et en gestion des risques. Son expertise technique s’étend également aux contaminants émergents (y compris les substances perfluoroalkyliques et polyfluoroalkyliques (SPFA)), à la gestion des sols excédentaires, aux liquides de la phase non aqueuse, aux mesures d’atténuation des risques et à la communication avec les intervenants. Elle a dirigé à l’élaboration de l’approche stratégique pour la revitalisation de plusieurs grandes friches industrielles de prestige en Ontario. Ces efforts ont inclus la prise en compte des SPFA comme contaminants émergents, la gestion des liquides en phase non aqueuse (LPA) en place et la réutilisation des sols.

Krista Barfoot est une personne qualifiée pour l’évaluation des risques en vertu du Règlement de l’Ontario 153/04, la présidente du Comité des friches industrielles de la Ontario Environmental Industry Association (ONEIA), une membre du sous-comité sur l’excédent des sols de l’ONEIA et une membre du conseil d’administration du Canadian Brownfields Network. Ses études et ses travaux ont porté sur les domaines de la chimie, de la toxicologie, de la pédologie, de la géologie, de l’agrologie et de l’écologie.

Questions fr

fb icon   Twitter icon   linkedIn icon