Automne 2020
Virtuel

 

Dates futures
à confirmer

2017 FCSRW web banner FR 

Volet 1A : Contaminants en Émergence  Volet 1B : Évaluation  
Volet 2A : Esquimalt - Évaluation  Volet 2B : Esquimalt - Assainissement Volet 2C : À venir
Volet 3 : Assainissement    
Volet 4A : Gestion Volet 4B : Évaluation  
 

Volet 4A : GESTION

Téléchargez la version imprimable du résume 

<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>

Liens Rapides: 

<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>

Développement d’un outil d’analyse du risque pour l’évaluation des lots de grève actifs de ports pour petits bateaux
Shawn Forster1, Sean Hanlon1, Gerry McCormick2, Mylene Roy2, Marcia Johannesen3
1Dillon Consulting
2Pêches et océans Canada
3Services publics et Approvisionnement Canada

L’objectif de cette présentation est de discuter du développement et de l’utilisation d’un outil d’analyse du risque.

Résumé

Contexte et objectifs

Les sédiments contaminés dans les ports pour petits bateaux (PPB) en eaux de mer et douce partout au Canada posent des risques potentiels pour la santé humaine et l’écologie. Ces ports sont depuis longtemps contaminés par des effluents et des dépôts atmosphériques de métaux, d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), de diphényles polychlorés (BPC) et d’autres contaminants. Il est nécessaire d’interpréter, de mettre au point et d’appliquer les orientations réglementaires existantes afin d’offrir un outil décisionnel propre aux lots de grève de PPB. L’évaluation des risques écologiques potentiels relatifs aux répercussions relevées dans les lots de grève n’est pas uniforme et génère souvent peu de sources de données qui peuvent être utilisées afin d’éclairer de manière adéquate l’évaluation et les décisions en matière de gestion des sédiments ou des risques. Par conséquent, Pêches et Océans Canada (MPO) et Services publics et Approvisionnement Canada ont mobilisé le secteur privé, ce qui a été bénéfique pour leur gestion des sites contaminés au Canada atlantique, afin d’aider à développer un outil d’analyse du risque et d’évaluer les risques et les responsabilités potentiels associés aux PPB et aux autres lots de grève du MPO.

Approche et activités

Faire appel aux connaissances que le secteur privé a acquises dans le cadre de nombreuses évaluations des risques pour la santé humaine et l’environnement (ERSHE) a permis d’établir quelques approches et outils pratiques qui génèrent des sources de données utiles d’une manière progressive, séquentielle et systématique qui facilitent la prise de décisions en matière de gestion des sédiments ou des risques. Par conséquent, l’outil d’analyse du risque applique l’approche progressive qui tient compte des utilisations permanentes et des apports potentiels aux lots de grève actifs; une évaluation qualitative des sédiments et de la communauté benthique dans les lots de grève; et une évaluation quantitative des sédiments en fonction des contaminants potentiellement préoccupants (CPP) applicables.

L’approche progressive utilisée dans le développement de l’outil d’analyse du risque a été conçue de manière à comporter les étapes suivantes :

  1. Collecte de renseignements (c.-à-d. l’examen de rapports historiques pour les apports potentiels et la détermination des CPP);
  2. Évaluation qualitative et quantitative initiale du lot de grève;
  3. Évaluation quantitative détaillée du lot de grève (au besoin);
  4. Élaboration d’une stratégie de gestion des risques et des sédiments (au besoin).

L’évaluation quantitative des sédiments contaminés aux sites de PPB utilise des méthodes d’évaluation des risques écologiques qui suivent les cadres d’évaluation de sédiments prescrits tels que le Cadre décisionnel pour Canada-Ontario concernant l’évaluation des sédiments contaminés des Grands Lacs et le Cadre d’évaluation et de gestion des sites aquatiques contaminés, conformément au Plan d’action pour les sites contaminés fédéraux.

Résultats

Le développement de l’outil d’analyse du risque progressif permettra de caractériser de manière uniforme et efficiente le risque à la santé humaine et à l’environnement potentiel associé aux sédiments et d’élaborer une ou plusieurs approches de gestion axée sur les risques pour les lots de grève de PPB.

 
<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>

Évaluation des risques écologiques et prise de décisions en matière de gestion du risque
Patrick Allard, Beth Power, Cheryl Mackintosh
Azimuth Consulting Group Partnership

L’objectif de cette présentation est de faire l’introduction d’un outil décisionnel pour interpréter l’acceptabilité des risques dans l’évaluation des risques écologiques.    

 
Résumé

Les praticiens de l’évaluation des risques et les gestionnaires de risques reconnaissent le besoin d’un processus décisionnel plus clair en ce qui a trait à la gestion et à l’assainissement des sites contaminés. Cette présentation introduira un outil décisionnel permettant d’interpréter l’acceptabilité des risques dans l’évaluation des risques écologiques (ERE). Contrairement à l’évaluation des risques à la santé humaine (ERSH), il n’y a aucun critère fonctionnel clair établi dans la réglementation fédérale ou provinciale pour déterminer l’acceptabilité des risques potentiels et des incertitudes connexes pour les récepteurs écologiques. Un organigramme et des récits justificatifs ont été élaborés afin d’orienter les décisions relatives à l’acceptabilité des risques et d’harmoniser la prise de décisions pour les ERE soumises dans le cadre du Contaminated Sites Regulations de la Colombie-Britannique. Ces travaux ont été appuyés par la Society of Contaminated Sites Approved Professional (CSAP) de la Colombie-Britannique. Le public cible de cette présentation comprend les praticiens de l’évaluation des risques, les gestionnaires de projet et les dirigeants. La possibilité que des éléments de cette approche soient appliqués aux sites fédéraux sera abordée.

  
<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >> 

Modéliser l’analyse des incertitudes pour l’évaluation des risques relatifs aux contaminants
Paul Martin et Martinus Brouwers
Matrix Solutions Inc.

L’objectif de cette présentation est d’illustrer la façon dont les outils de modélisation sont appliqués afin d’évaluer l’incertitude des prévisions relatives aux contaminants complexes et la meilleure façon d’évaluer les options d’assainissement pour les sites sélectionnés, tout en fournissant de nouveaux outils de communication pour assurer la participation de tous les intervenants dans le processus décisionnel.  

 
Résumé

Partout au Canada, la contamination du sol et des eaux souterraines est souvent gérée par l’établissement de cibles de nettoyage sur place au moyen d’une évaluation des risques. Ce processus établi dépend de modèles analytiques appuyés par des outils d’évaluation des risques normalisés (mrgA, Tables sur le développement durable des secteurs (TDDS), etc.) afin d’estimer la masse qui peut être laissée sur place et présenter un risque acceptable. Cette approche vise à être conservatrice, mais elle peut, dans de nombreux cas, être conservatrice à un niveau irraisonnable et entrer en conflit avec les concepts d’assainissement durable. De plus, cette approche ne tient pas compte directement de l’incertitude qui est présente de manière inhérente lors de l’évaluation des conditions de subsurface. Une telle incertitude découle du fait d’avoir : 1) une compréhension incomplète de l’hydrogéologie et du système d’écoulement souterrain; 2) une caractérisation incomplète de la source et de la distribution des contaminants dans la subsurface; 3) des mesures incomplètes des paramètres hydrogéologiques.

La modélisation numérique qui comporte l’évaluation de l’incertitude offre une approche plus rigoureuse du point de vue scientifique qui représente de manière plus précise les conditions propres au site et les incidences de l’incertitude hydrogéologique. Par conséquent, cette approche offre de meilleurs renseignements fondés sur la science pour les dirigeants, ce qui accroît la transparence et offre une confiance supplémentaire pour déterminer les mesures de gestion du risque appropriées pour l’assainissement durable. Les progrès dans l’informatique en nuage et les outils d’analyse numérique ont rendu l’évaluation significative de l’incertitude des prévisions des modèles plus rentable et plus informative. Avec de tels progrès, des modèles détaillés qui utilisent des données détaillées sur les sites et qui illustrent de manière précise notre compréhension des paramètres hydrogéologiques peuvent être facilement appliqués. L’analyse de l’incertitude offre des renseignements en ce qui a trait à l’intervalle des niveaux d’exposition potentielle, aux niveaux les plus probables, à la durée des expositions prévues et aux lacunes en données clés qui contrôlent le niveau d’incertitude.

Les intervenants de projets, y compris les organismes de réglementation, trouveront l’analyse de l’incertitude comme un outil particulièrement utile, puisqu’il fournit un degré élevé de confiance pour l’évaluation des risques à la santé humaine et à l’environnement. Cette présentation illustrera comment les outils de modélisation sont appliqués afin d’évaluer l’incertitude des prévisions relatives aux contaminants et d’évaluer les autres options d’assainissement pour les sites sélectionnés, tout en créant des outils de communication simples permettant d’engager différents intervenants dans le processus décisionnel.  

 
 
<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>  

Projet de restauration de la mine de Britannia – Parcours de la fermeture d’un site minier historique complexe
Christine Thomas, Golder Associés ltée

L’objectif de cette présentation est de se concentrer sur les étapes de l’élaboration d’un plan d’assainissement et d’un cadre décisionnel afin de réaliser la fermeture d’un site minier historique complexe.

 
Résumé

L’ancienne mine de Britannia, exploitée près de Vancouver, Canada, de 1904 à 1974, était à son sommet le plus important producteur de cuivre dans le Commonwealth britannique. Au cours de sa période d’activité de 70 ans, la mine a généré plus de 40 millions de tonnes de résidus, dont une grande quantité a été déposée dans les eaux de mer adjacentes de la baie Howe et utilisée comme remblai le long du rivage de Britannia Beach. Les résidus générant de l’acide et les anciens chantiers de la mine ont lessivé du cuivre et du zinc dans la crique Britannia (laquelle se déverse dans la baie Howe), ainsi que directement dans l’océan jusqu’à la fin des années 1990, lorsque le gouvernement provincial a amorcé divers travaux ambitieux de récupération afin d’intercepter, de recueillir et de traiter les métaux hydriques qui se libèrent dans l’environnement. Les études menées avant le début de ces travaux ont indiqué que l’eau de mer dans la baie Howe était létale au saumon en cage et, présumément, au saumon juvénile sauvage qui migre au-delà de la décharge de la crique Britannia et que la communauté intertidale, à un kilomètre de l’embouchure de la crique, n’avait plus en son sein des espèces habituellement retrouvées aux sites intacts dans la baie Howe.

Un plan d’assainissement global a été élaboré en 2003 avec des objectifs d’assainissement généraux de réduction de la libération de substances potentiellement nocives dans le but de permettre aux habitats riverains et aux communautés aquatiques de se rétablir naturellement et de faciliter la mise en œuvre de l’assainissement d’une manière rentable et rapide afin que les principaux risques environnementaux soient réduits ou contrôlés dès que possible. On a également envisagé dans le plan d’assainissement global que des efforts d’assainissement subséquents au site soient guidés par un processus d’évaluation des risques écologiques.

Au moyen d’un processus d’amélioration continue, les activités d’assainissement relevées dans le plan d’assainissement global ont été réalisées et la libération de métaux dissous a été contrôlée de manière à ce que les conditions létales dans la baie Howe n’existent plus et que les organismes intertidaux se rétablissent le long de la majeure partie du rivage près de Britannia Beach. Toutefois, alors que le projet d’assainissement a évolué à partir de la fin de 2003, il est devenu évident qu’une approche standard d’évaluation des risques pour l’ensemble du site afin de relever la « réussite » de l’assainissement de l’environnement au site était une simplification excessive et un plan d’évaluation des risques (PAR) subséquent a été proposé avec l’objectif de démontrer, de manière générale, une approche proposée pour l’évaluation future des risques pour le programme d’assainissement. Un cadre de plan de fermeture global a été subséquemment élaboré en 2010 afin d’établir les grandes lignes d’un processus décisionnel qui serait suivi pour réaliser la « fermeture » du site, considéré comme l’état de « soins et d’entretien » à long terme recherché pour le site.

 
<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>  

Engagement des intervenants autochtones dans les régions de projets éloignés
Sarah Taschuk et James Carss
Parsons Inc.

L’objectif de cette présentation est de se concentrer sur l’importance de mobiliser les intervenants autochtones locaux tout au long de la réalisation des travaux d’un projet dans les collectivités canadiennes éloignées. Des exemples particuliers de méthode d’emploi et d’approvisionnement seront explorés afin de démontrer les bénéfices possibles pour les collectivités, ainsi que les projets.  

Résumé

Une composante importante de la réalisation de travaux dans les collectivités canadiennes éloignées est l’engagement et la participation des groupes autochtones locaux ou régionaux. Les bénéfices de cela sont doubles : premièrement, le bénéfice pour la collectivité en entier et le bénéfice pour les membres individuels peuvent apporter des changements positifs à long terme dans la région; et deuxièmement, les bénéfices pour un projet peuvent comprendre des éléments positifs relatifs aux coûts, au calendrier et à la logistique. Pour de nombreux projets, il est probable que le responsable a déjà réalisé une certaine forme de mobilisation des intervenants au cours des phases de la conception et de la planification, mais en tant qu’entrepreneur ou directeur des travaux, il est important de poursuivre cette mobilisation tout en exécutant les travaux afin de prévenir la réduction au minimum de la participation des intervenants autochtones. Il y a deux volets principaux en matière de mobilisation qui devraient être considérés lors de la préparation à la réalisation d’un projet dans une collectivité éloignée : l’emploi et l’approvisionnement.

L’embauche de membres des groupes autochtones locaux ou régionaux a de nombreux bénéfices, y compris l’augmentation des taux d’emploi et des facteurs économiques dans la collectivité, ainsi que l’apport de possibilités futures pour les membres individuels grâce à la formation et à l’expérience qu’ils pourraient recevoir au cours du projet. Voici des exemples de mobilisation en matière d’embauche : rencontrer les agents régionaux afin d’évaluer les ressources en main-d’œuvre; tenir des salons de l’emploi ou des séances d’accueil afin de présenter le projet et les possibilités disponibles; entreprendre des méthodes de recrutement actif; offrir de programmes de formation qui peuvent être suivis pour avoir accès à des possibilités d’emploi futures, une fois le projet achevé.

Le deuxième volet en matière de mobilisation, l’approvisionnement, peut également apporter des bénéfices importants à la collectivité et aux entreprises autochtones locales. Ces entreprises détiennent souvent des connaissances et des ressources utiles qui peuvent grandement accroître la probabilité de réussite du projet. Les entreprises autochtones peuvent être considérées à l’intérieur du projet pour des services de sous-traitance afin de réaliser une part des travaux, des services de fournisseur pour fournir des matériaux de travail et des fournitures essentiels et des possibilités de partenariat uniques.

Au moyen d’exemples précis provenant de ces deux volets en matière de mobilisation, cette présentation explorera certaines des façons uniques dont nous avons été en mesure d’accroître la participation des intervenants autochtones à nos projets, ainsi que certaines des difficultés que nous avons rencontrées.

<< -  -  -  -  -  -  -  -  -  - >>